Sorcières et féminisme

Oct 6, 2021 | Spiritualité

Cette semaine, j’avais envie de te parler de sorcières et de féminisme. La figure de la sorcière est passée ces dernières années par un grand dépoussiérage, une réhabilitation, qui doit beaucoup au féminisme. Je t’avais déjà un peu parlé de ça avec l’article sur le procès de Salem, mais je voulais cette semaine enfoncer un peu le clou ! Tu peux retrouver cet article en format podcast ici : Sorcières et féminisme !

De l’antiquité à la réhabilitation, histoire condensée de la sorcellerie

Acte 1

Le mot « sorcière » vient du latin « sortiarius » qui veut dire « diseur de sort ». On retrouve déjà les sorcières dans le monde antique, j’avais déjà évoqué le sujet dans les sorcières de légendes avec Circé ou Médée.

Ce n’était pas forcément des héroïnes mais le début des persécutions est arrivé avec le Moyen Age. Le roi Clovis promulgue la Lex Salica. Cette loi condamne sorciers et sorcières à de lourdes amendes. Charlemagne lui enfonce le clou. Il rajoute des peines de prison aux amendes. Cela conduit à des lynchages par la populace, sans le moindre procès, bien entendu.

En 1326 le pape Jean XXII, avec sa bulle pontificale, ouvre la voie pour 4 siècles de procès en sorcellerie et de persécutions. L’inquisition commence et les chasses aux sorcières sont à la mode. 400 ans donc, et l’on estime entre 50 000 et 100 000 victimes. Bien sur, il y avait aussi des sorciers parmi les accusés, mais on estime que près de 80% des victimes de ces procès furent des femmes.

Acte 2

Le Malleus Maleficarum est un manuel écrit par deux inquisiteurs, qui, s’il n’a pas tout de suite fait augmenter les condamnations, a sensibilisé les juges sur la question de la sorcellerie. Certains ont bien essayé de tempérer les ardeurs des premiers inquisiteurs mais c’était peine perdue.

Cette « œuvre »en deux parties, diffusée à 30 000 exemplaires (énorme pour l’époque) est le guide du parfait inquisiteur. En partie 1, on fait dans la misogynie la plus exacerbée. Sur la seconde, on apprend comment préparer un « beau » « procès » en sorcellerie. De la capture à l’exécution, en passant par les moyens de torture, tout est là.

La torture ou les fausses promesses sont des moyens parfaitement acceptables pour obtenir les aveux des sorcier.e.s. Par exemple, on recherche la « marque du diable » partout sur le corps de l’accusé.e en brulant les poils au fer rouge. . On les jette dans l’eau glacée pour voir si l’inculpé.e flotte… On les pique, pou voir si du sang sort de la blessure… L’horreur et la gratuité pendant 4 siècles.

Qui étaient les victimes ?

Sur la grande majorité des procès, on retrouve des femmes du peuple. Leurs enfants aussi. Des sages femmes, des herboristes, des guérisseuses… Sur toutes ces femmes, on a recensé que très peu de cas de vraies criminelles ou de scandales impliquant la noblesse. Des femmes seules, des femmes libres.

La barbarie prend fin, enfin les règles s’assouplissent un peu. En France, on aboli l’inquisition définitivement en 1834. L’infamie de Salem sert de leçon aux États-Unis en 1692 .

Sorcières et féminisme

Matilda Joslyn Gage & féminisme américain

Matilda Joslyn Gage ( 1826_1898) est la première féministe de l’histoire à se revendiquer sorcière et à faire le lien avec le féminisme. Malgré de nombreux problèmes de santé et d’argent, elle a œuvré toute sa vie pour les causes qu’elle avait choisi. Elle militait pour le droit de vote des femmes, mais aussi l’abolition de l’esclavage et les droits des natifs américains.

Dans son livre »Femme, Église, État », parut en 1893, elle écrit ceci : « Quand, au lieu de « sorcières », on choisit de lire « femmes », on gagne une meilleure compréhension des cruautés infligées par l’Église à cette portion de l’humanité ». Féministe radicale, très critique envers la religion, elle passera sa vie à lutter. En 1993, , Margaret W. Rossiter donnera son nom à « l’effet matilda » qui est la minimisation des réussites féminines.

En 1968, les États-Unis voient apparaitre le mouvement féministe WITCH (Conspiration féministe international venue de l’enfer en français). Elles défilent dans Wall Street, en se tenant la main, vêtues de capes noires. Le lendemain, la bourse s’effondre de 5 points.

Dans les années 1970 nait le slogan « nous sommes les petites-filles des sorcières que vous n’avez pas réussi à brûler ».

En France

En France parait le magazine « Sorcières » de 1976 à 1981, auquel participe Hélène Cixous ou Marguerite Duras entre autres. On voit aussi en 2017 la naissance du groupe Witch bloc Paname, lors des rassemblements contre la réforme du code du travail. Leur slogan : « Macron au chaudron ! ».

Mona Chollet, journaliste suisse, cheffe d’édition du monde diplomatique, publie « Sorcières la puissance invaincue des femmes » en 2018.

Dans ce livre, elle explore les différentes figures de la sorcière, comment elle est perçue et comment les mouvements féministes se sont réappropriées ce symbole. Pour Mona Chollet, le lien entre sorcières et féminisme est logique, liés dans la critique d’un système oppresseur.

Pour conclure,

Grace aux féministes, la sorcière est devenue l’incarnation de nombreuses luttes. Figure de liberté, d’insoumission, elle incarne la femme libre. La sorcière moderne lutte pour la liberté de choix, pour la fin de la soumission au patriarcat.

Si elle incarne aussi la lutte pour le droit à l’avortement, elle ne se mêle pas des choix des autres, enfants, pas d’enfants, là n’est pas la question. L’importance est que chacune puisse faire ses propres choix.

Figure de savoir, la « vieille femme aux cheveux gris » est devenue symbole de sagesse, qui lutte contre les injustices physiques. Le jeunisme et ses ravages sur les femmes n’est plus à prouver et la sorcière, préfère mettre l’accent sur la puissance du savoir que sur la beauté.

Figure de rébellion, elle a enfin retrouvée ses lettres de noblesses.

Vis pour toi !

5 1 voter
Évaluation de l'article

Mes derniers articles

Les célébrations de Samhain

Les célébrations de Samhain

Bienvenue pour cet épisode 48 du podcast de la Sorcière Graphique ! Cette semaine je te propose de faire un tour des célébrations de Samhain. Cette fête, qui se tient le 31 Octobre, fait partie des...

lire plus
Comment créer un podcast

Comment créer un podcast

Cette semaine, je te propose de découvrir comment créer un podcast. Le matériel, les logiciels à avoir ou les plateformes de diffusion ! On a tous des choses à dire, des angles uniques et c'est...

lire plus
Bien organiser sa semaine d’entrepreneuse

Bien organiser sa semaine d’entrepreneuse

Septembre est là, et, si on a eu la chance de partir en vacances, on retrouve la valse des tâches. C'est le retour des folles semaines, à jongler entre la préparation des repas, les tâches...

lire plus

Tu as envie de me parler de ton (futur) projet pour qu’on lui donne ensemble une véritable âme visuelle ?

Prendre RDV pour un appel découverte ✨

Copyright © 2021

Marion PERRIN | Mentions Légales | Politique de Confidentialité | Tous droits réservés