Mon expérience Ouitch

Spiritualité 4 juin 2019

Bonjour à toutes,
je me remets seulement d’un week-end incroyable : une retraite OUITCH de deux jours aux alentours d’un château.

J’ai choisi de partager ça avec vous, pour ne rien oublier, pour expliquer ce que j’ai vécu.
Je vous préviens avant, j’ai choisi de noter les choses comme elles me viennent. Noter mes sentiments, les expériences vécues, les ressentis, les sensations dans le corps etc… Navrée d’avance si c’est un peu décousu.

Vendredi 31 mai 2019

Je suis arrivée au château avec trois magnifiques femmes dans ma voiture déjà. Pour moi, il était important de proposer le co-voiturage, ne serait-ce que pour minimiser l’impact écologique d’un tel trajet (moins de 3h de route de chez moi) mais aussi pour créer un moment de partage avant même que l’expérience ne débute.
Donc en arrivant, nous avons été accueillies par Geneviève qui nous a indiqué nos chambres pendant que Josée-Anne purifiait les lieux (de la salle commune notamment) en faisant brûler de la sauge; ça met vraiment directement dans le bain cette odeur. Au début, ce n’est pas agréable et puis on s’y habitue, on associe ça à la purification et à notre pratique de rituels.
Une fois installées dans nos chambres respectives, nous sommes retournées vers la salle commune pour un « goûter » gargantuesque de bienvenue.

Je fais une petite parenthèse sur la nourriture : Toutes les préparations et les plats de ce week-end était vegan et avait été préparé par Peggy et son équipe. Je ne suis pas vegan, je n’ai pas de honte à le dire même si beaucoup de participantes étaient vegan ou végétariennes durant ce week-end, je suis une omnivore et j’estime ne pas avoir à me justifier. Cependant, j’ai pu trouver des choses avec lesquelles je me suis régalée durant ce séjour, tout n’était pas à mon goût mais la qualité des plats était vraiment excellente. Bref, fin de la parenthèse alimentaire.

Après ce goûter donc, vient l’annonce de la première activité d’ouverture de notre expérience : un yoga méditatif axé sur le travail des chakras.
Je suis une débutante en yoga mais cette séance a été agréable à faire, très douce, je ne pouvais pas faire toutes les postures (merci ma non-souplesse légendaire) mais Geneviève, qui dirigeait l’atelier, proposait des postures alternatives, plus faciles.
En plus du travail du corps avec les postures à adopter, il y a eu le travail de la voix avec la résonance des sons associés à chaque chakra :

  • chakra racine / mulhadara : le son était « LAM »
  • chakra sacré / svadhisthana : le son était « VAM »
  • chakra du plexus solaire / manipura : le son était « RAM »
  • chakra du coeur / anahata : le son était « YAM »
  • chakra de la gorge / vishuddha : le son était « HAM »
  • chakra du 3ème oeil/ ajna: le son était « OM »
  • chakra couronne / sahasrara: le son était « AH »

J’ai vraiment senti ces résonances dans mon corps énergétiques, c’était plus doux pour certains chakras mais beaucoup plus fort, plus profond pour d’autres. A la fin de la pratique, j’avais la sensation de vibrer de partout, d’avoir des fourmis et surtout que quelque chose « travaillait » en moi.
Pour vous raconter un peu ma vie, j’ai régulièrement ce qu’on appelle des impatiences, aussi appelé le « syndrome des jambes sans repos », c’est une sensation désagréable dans les jambes (et parfois dans les bras) quand on est en position allongée pour le repos et qu’on doit absolument bouger les membres « endoloris » pour faire partir cette sensation de picotement. Je suis régulièrement obligée de marcher ou de faire des exercices physiques dans mon salon, en pleine nuit, pour effacer ces effets.
Et donc, à la fin de cette pratique de yoga, pendant le temps de repos, j’ai eu ces impatiences, très fortes, dans les bras ET les jambes. Signe clair donc que ce « mal » dont je souffre parfois a vraiment une cause énergétique et que je dois creuser ce sujet !
Cette nuit-là, j’ai eu un sommeil très lourd et très réparateur.

Samedi 1 juin 2019

Le lendemain matin je n’ai eu aucun mal à me réveiller alors que d’habitude c’est toujours un combat pour moi de sortir de mon lit (voir mon article sur la morning routine). La journée a débuté directement par une séance d’une heure de yoga avant le petit déjeuner. J’étais moins à l’aise que la veille pour cette séance car encore raide de ma nuit.

Après le petit déjeuner, nous avons fait un atelier « discussion » autour de notre nature cyclique d’être humain, mais surtout de femme avec Josée-Anne. Elle nous a expliqué les 4 phases cycliques de toute chose (les saisons) et notamment de la femme (cycle menstruel en 4 phases) reliées aux 4 phases de la lune.

  • la première phase du cycle féminin est celle de la « femme sage » appelée aussi « la sorcière », elle est représentée par la nouvelle lune (lune noire) et correspond à la saison de l’hiver. C’est la période située entre le 1er et le 7e jour de notre cycle. C’est la phase menstruelle.
  • la seconde phase du cycle féminin est celle de la « jeune fille » appelée aussi « la vierge », elle est représentée par le 1er croissant de la lune et correspond à la saison du printemps. C’est la période située entre le 8e et le 14e jour de notre cycle. C’est la phase pré-ovulatoire.
  • la troisième phase du cycle féminin est celle de la « mère », elle est représentée par la pleine lune et correspond à la saison de l’été. C’est la période située entre le 15e et le 21e jour de notre cycle. C’est la phase ovulatoire.
  • la quatrième et dernière phase du cycle féminin est celle de la « femme sauvage », appelée aussi « l’enchanteresse », elle est représentée par la lune décroissante et correspond à la saison de l’automne. C’est la période située entre le 22e et le 28e jour de notre cycle. C’est la phase pré-menstruelle.

(Si cela vous intéresse d’en savoir plus, faites le moi savoir et je vous ferais un article plus en profondeur sur le sujet !).

C’était très enrichissant et cela m’a beaucoup fait réfléchir sur notre vrai pouvoir de femme. Comme elle a pu le souligner, il est primordial de restaurer les équilibres entre les énergies féminines et masculines dans ce monde; ces dernières étant trop présentes, le déséquilibre engendré est en train de détruire notre civilisation telle qu’on la connaît. Nous avons fini sur une note plus légère en parlant d’accouchement, de ressentis et de l’importance d’écouter son corps.

Après le repas du midi, nous avons eu un peu de temps pour souffler et j’ai eu envie de m’isoler pour écrire. Les mots sortaient tout seuls et c’était vraiment révélateur pour moi. J’ai vraiment pu comprendre pas mal de choses sur moi (le vrai travail sur soi venait juste de commencer et je ne savais pas encore à ce moment là à quel point ce week-end changerait beaucoup de choses).

Vient ensuite le prochain atelier avec Geneviève sur notre INTUITION. Cet atelier a été excellent dans la réalisation de certaines vérités :
Nous avons tous tendance, moi la première, à ne plus écouter notre intuition, cette petite voix dans notre coeur, qui pourtant nous connaît si bien et qui ne nous veut que des bonnes choses. Nous écoutons trop notre mental, nous lui donnons la priorité de la parole alors qu’il nous murmure principalement des peurs, des angoisses, des croyances limitantes etc…
Cet atelier a permis de réfléchir à des décisions que nous devions prendre, nous avons fait plusieurs exercices pour apprendre à écouter notre intuition et il s’avère qu’en fait, avant même d’écrire les décisions que nous avions à prendre, nous connaissions déjà la réponse à ces dilemmes, nous savions déjà ce que voulions VRAIMENT faire, ce que notre intuition nous conseillait. C’était vraiment très éclairant de laisser notre mental de côté, de ne pas nous limiter à notre peur du jugement des autres ou à nos insécurités.

Le second atelier de cette après-midi était une discussion sur l’astrologie avec Josée-Anne. Elle nous a détaillé les caractères et traits de personnalités des différents signes du Zodiaque en fonction de notre âme ou de notre ego, en fonction de notre signe de soleil, de lune ou de notre ascendant.
C’est un sujet que je connaissais déjà un peu mais son approche drôle et naturelle des choses était vraiment très agréable et fluide !

Après le repas du soir, et pour clore cette belle journée, nous avons toutes été conviées à une cérémonie du son, organisée et réalisée conjointement par nos deux belles organisatrices !
Cette cérémonie était très agréable mais j’ai été un peu déçue, pas par leur travail qui était fantastique, mais par l’inconfort que j’ai ressenti : rester allongée une heure sur un tapis de yoga trop fin, avec un carrelage trop froid en dessous… J’avais un peu mal partout en sortant de là et je n’ai pas pu me concentrer sur les vibrations des instruments ou sur les chants comme j’aurais voulu.
Petit fait intéressant néanmoins, elles ont chanté un air que je connaissais déjà mais je ne saurais pas l’expliquer autrement qu’en disant que je suis persuadée de l’avoir déjà chanté, mais dans une autre de mes vies.

Cette nuit fut encore plus profonde que la précédente malgré cette sensation de temps qui passait beaucoup trop trop vite !

Dimanche 2 juin 2019

Cette nouvelle journée a été la plus éprouvante de toute, pas en termes de rythme d’activités, qui était beaucoup plus lent que la veille mais en termes d’expérience émotionnelle.

Le premier atelier, après le petit déjeuner, a été réalisé par Josée-Anne.
Il s’agissait d’une pratique sur les chakras, mais pas une pratique de yoga, il s’agissait d’un travail sur la voix, les vibrations et les chants.
Je vais passer vite sur cette expérience car elle a été très douce pour moi mais elle a aussi « débloqué » certaines choses chez moi, certaines tensions, certaines peurs et je souhaite garder ça pour moi.
L’atelier était vraiment drôle au départ avec tous ces sons étranges que nous devions faire pour faire vibrer nos chakras par la voix, il est ensuite devenu plus intense, surtout pour certaines participantes. Mais cette partie leur appartient (<3).
Il m’a fallu un petit temps seule, en silence, pour assimiler ce qui venait de se passer avant de rejoindre les autres pour le repas du midi.

Une fois le déjeuner passé, le dernier et plus intense des ateliers est arrivé.
Et là, les gars, c’était du costaud. Pour chaque chakra, une activité différente était proposée par Josée-Anne.

Ce que je redoutais un peu est arrivé dès le premier chakra, le chakra racine, il a fallu que je danse. Mais pas la danse toute simple que l’on fait lors de célébrations par exemple. La VRAIE danse, intuitive, naturelle, primale. Et j’ai beaucoup de peurs liées au jugement des autres. Imaginez être persuadée que 60 personnes vont vous regarder danser… ça m’a bloqué quelques instants.
Et puis la musique a commencé à vraiment démarrer, s’intensifier et un déclic s’est produit : pourquoi je m’inquiéterais du jugement de ces autres femmes, toutes fantastiques et bienveillantes, sachant que chacune est dans « sa bulle » et vraiment connectée à sa propre expérience de danse ?!
Ce déclic a donné le ton au reste de mon expérience pour cet atelier et j’ai vraiment vécu l’expérience à fond.

C’était vraiment profond, libérateur, très primal aussi, mais je me suis sentie libérée d’un poids, libérée d’une peur que l’on m’a apprise à ressentir, libérée de devoir toujours rester dans le moule pour ne pas se différencier des autres !
C’était extrêmement émouvant également car je n’ai clairement pas été la seule à avoir eu ce déclic, à ressentir tout cet amour qu’il y avait entre toutes les participantes, à se rendre compte que nous étions puissantes et que nous devions vivre pour NOUS, que NOUS sommes la personne la plus importante de notre vie sur cette terre.
Je suis une maman, je donnerais ma vie immédiatement pour mon petit garçon s’il le fallait, je l’aime plus que tout mais il ne faut jamais oublier que personne ne vivra ma vie à ma place.

Voici quelques photos des lieux :

(Merci Catherine pour ces belles prises de vue <3)

Le mot de la fin : je suis repartie de cette expérience pleine de gratitude, envers nos merveilleuses organisatrices mais aussi envers moi-même, pour celle que je suis et envers tout qui fait que ma vie est belle : mon fils, mon conjoint, ma famille, mon travail…
Je suis repartie aussi riche de tout cet amour présent pendant cet événement, riche de ces sensations, de ces émotions et de ces prises de conscience qui me changeront à jamais.
C’était transformateur, beau et incroyablement profond.

Alors, vraiment, n’oubliez jamais, vivez pour vous-même.

Avec tout mon amour,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de