Comment j’ai redécouvert mon corps après l’arrêt de la pilule contraceptive

Lifestyle 31 juillet 2019

Après mon premier article sur le Magnétisme, me revoici afin d’aborder avec vous un sujet bien différent mais qui m’intéresse tout autant : celui de la pilule contraceptive. J’ai commencé à prendre la pilule aux alentours de mes 15 ans, j’avais un copain depuis plusieurs mois et pour ma mère, en plus du préservatif, il était très important que je prenne ce type de contraception. Moi je n’y voyais pas d’inconvénient, à l’époque ni elle ni moi n’avions vraiment conscience de tout ce que cela pouvait engendrer comme effets secondaires.


Avant cette période j’étais une ado qui se sentais plutôt bien dans son corps et dans sa vie. Je ne me rappelle pas avoir eu de problème de confiance en moi, d‘avoir un mauvais regard sur mon physique ou de m’être sentie mal vis à vis de mon poids et ça a continué comme ça pendant deux ans environ. J’ai donc pris la pilule pendant 12 ans avant de l’arrêter, et ça pour plusieurs raisons. Déjà à 27 ans l’envie d’avoir un bébé commençait à se faire sentir mais aussi, je ne me sentais plus du tout à l’aise avec l’idée d’avaler ce petit comprimé tous les jours. Je lisais de plus en plus de témoignages sur l’avant et l’après arrêt et je les mettais en
corrélation avec ce que je pensais avoir fait subir à mon corps durant toutes ces années. Bizarrement, je retrouvais énormément de points communs entre ces récits et mon expérience personnelle.


Les premières semaines après l’arrêt je n’ai pas senti de changement en particulier, c’est surtout les mois qui ont suivit où j’ai pu observer un changement de taille : mon poids. Je suis passée de 60 à 55 kg en 3-4 mois, sans rien changer à mon alimentation ni à mon mode de vie, pas de sport à ce moment là, rien de rien. Je ne vous cache pas que depuis mes 18 ans environ, mon rapport avec mon corps avait énormément changé. Je ne me supportais plus, me trouvais tous les défauts de la terre, trop grosse et je me jugeais toujours très sévèrement. Je me suis demandée d’où pouvais venir cette perte de poids, je me rappelle avoir fait des bilans sanguins, en avoir parlé avec mon médecin et puis j’ai eu l’idée de regarder dans mon carnet de santé en revenant 12 ans en arrière. Juste avant de commencer la prise de la pilule, j’avais un poids très stable, variant de 55 à 57 kg grand maximum et ensuite, j’ai pu constater que mon poids n’a fait qu’augmenter et faire du yo- yo des années durant.

Cette prise de poids s’est faite de manière insidieuse et a entraîné avec elle des troubles du comportement alimentaire dont j’ai eu énormément de mal à me défaire (mais j’ai réussi, toute seule comme une grande !). J’avais conscience de grossir, d’être complètement perdue face à ça mais j’avais l’impression que plus je faisais des efforts pour perdre du poids, plus je faisais attention à ce que je mangeais et plus le poids en trop et les TCA s’accrochaient. Attention, j’ai bien conscience qu’on ne parle « que » de 5 kilos, mais ces 5 kilos et cette alimentation anarchique m’ont pourris la vie pendant des années et ils ont fait totalement basculer la vision que j’avais de moi même jusque là.


En ce qui concerne le retour de mes cycles menstruels, ils ont mit un long, très long moment à revenir à la normale (un an et demi de mémoire, si ce n’est plus). Je n’ai pas eu mes règles ni d’ovulations pendant plusieurs mois d’affilés, mais tout de même de violentes douleurs au moment où ça aurait dû survenir. Je me sentais complètement détraquée et déréglée à ce niveau, c’était assez perturbant et je me rappelle en avoir pas mal pleuré parce que ça ne me semblait pas normal, pas sain de ne pas avoir mes règles. On pourrait penser qu’on sauterait de joie à l’idée de ne pas les avoir mais je vous assure que c’est loin d’être le cas. J’ai été obligée d’avoir recours au Duphaston pour les relancer, je ne regrette pas car ça a été plutôt efficace mais si c’était à refaire, aujourd’hui je me tournerai vers des alternatives naturelles, de l’homéopathie, des plantes etc…


Je ne pourrais pas aller jusqu’à dire que tout est de la faute de la pilule, puisque je ne peux pas le prouver de manière concrète (surtout en ce qui concerne les TCA et mes cycles décousus car je pense qu’il y avait la partie
psychologique qui rentrait aussi en compte mais c’est un autre sujet), mais depuis l’arrêt de celle-ci tout a tellement changé. Je me suis vue petit à petit d’un autre œil, j’ai retrouvé une grande confiance en moi (et pas
que physiquement), mes humeurs sont beaucoup plus stables, ma peau moins grasse, mon appétit et mes envies se sont régulés d’eux-mêmes et je n’ai plus aucun problème au niveau de mon alimentation… J’ai vraiment constaté tout un tas de petits changements auquel je n’aurai certainement jamais prêté attention si ils n’étaient pas survenus quelques temps après l’arrêt de la pilule.


Aujourd’hui je ne prends plus la pilule depuis presque 4 ans et je suis actuellement enceinte de 8 mois, après
ma grossesse il faudra que me tourne vers une nouvelle contraception et il est évidemment hors de question d’avoir recours une nouvelle fois à la prise d’hormones. J’espère que mon corps tolérera bien le stérilet au cuivre car c’est l’alternative que j’ai choisie et qui me semble la plus adaptée à mon cas.
Je pense réellement que nous sommes énormément de femmes à avoir constaté les effets indésirables de la pilule sur notre corps et notre organisme (consciemment ou non) mais que nous ne sommes pas suffisamment informées sur le sujet (et qu’on nous prends aussi beaucoup pour des billes !). Chacune aura son avis personnel, il y a des femmes qui supportent très bien de la prendre et qui n’ont subit aucun changement
physique ou psychologique, vous l’aurez compris je fait donc partie de celles qui ne veulent plus subir les contraintes éventuelles liées à la prise de la pilule.

Et vous, avez vous vécu une expérience similaire à la mienne
ou au contraire, vous vivez en parfaite harmonie avec le fait de prendre la pilule ?

Dites nous tout !

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de