Les quatre accords toltèques

Juin 23, 2021 | Spiritualité

Grand classique de la littérature de développement personnel, « les quatre accords toltèques la voie de la liberté personnelle » est sorti en 1997.
Son auteur, Miguel Ruiz a un père chaman et une mère guérisseuse.
Après des études de médecine, sa vie bascule suite à un accident qui le conduit à chercher des réponses. Ses interrogations l’ont amenées à écrire un best-seller.
Son livre est un succès, traduit en 46 langues et 9 millions d’exemplaires vendus.

Dans son livre, il arrive au constat que notre vie entière est basée sur des contrats, ou des accords.
Nous concluons ces contrats avec nous-mêmes, notre famille, les gens qui nous entourent et même Dieu.
Pour lui, les seuls contrats qui importent pour être heureux sont les quatre accords toltèques, qu’il décrit dans son livre. Si tu souhaites retrouver cet épisode en version podcast c’est ici : Les quatre accords toltèques.

Que votre parole soit impeccable

Il est résumé ainsi par l’auteur :⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
« Parlez avec intégrité. Ne dites que ce vous pensez. Évitez d’utiliser des mots à l’encontre de vous-même ou de commérer sur les autres. Utilisez le pouvoir de vos mots avec vérité et amour. »⠀

Pour Miguel Ruiz, cela commence d’abord par nos paroles. Il est important pour être heureux de ne jamais avoir de parole blessante envers nous-même, et aussi envers les autres.
Les mots qui sortent de notre bouche ont un pouvoir puissant, et les mots peuvent détruire.
En prenant conscience de cette puissance, on évite de ragoter sur Julie de la compta, colporter des ragots ou dire des mensonges.
Plus important encore, on est bienveillant avec soi-même. On arrête de se juger, on parle et on pense de nous en bien.

Petit exercice pour mettre en pratique le premier accord :

Tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler ! Globalement, il s’agit de remplacer la parole réflexe par la parole consciente. Alors pendant une semaine, on s’efforce a compter jusqu’à 7 avant de répondre !

Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

Il est résumé ainsi par l’auteur :⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
« Vous n’êtes pas responsable des actions d’autrui. Ce que les autres disent et font est une projection de leur propre réalité, leur propre rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre les opinions et les actions des autres, vous n’êtes pas victime de souffrance inutile. »⠀⠀⠀

Pour vivre heureux, il est nécessaire de se détacher de ce que les autres pensent de nous.
En effet, les autres jugent nos actions ou nos vies en fonction de leur point de vue. Qui n’est en aucun cas gage de vérité, seulement une projection de leur réalité. Que ce soit en mal ou en bien d’ailleurs.
En prenant conscience de ce point, nous nous sentons plus libre de nos vies, de nos choix, de nous mêmes et nous ne souffrons plus du regard des autres.

Petit exercice pour mettre en pratique le deuxième accord :

Il faut essayer de se décentrer du problème. Éventuellement en se mettant à la place de quelqu’un d’autre, ou dans un autre cadre temporel. Ce recadrage ou changement de position nous amène à voir les choses sous un autre angle et à prendre du recul sur la situation.

Ne faites pas de suppositions

Il est résumé ainsi par l’auteur :⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
« Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer ce que vous voulez vraiment. Communiquez avec les autres aussi clairement que vous le pouvez afin d’éviter les malentendus et les drames. Avec ce seul Accord, vous pouvez complètement transformer votre vie. »⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
c’est un principe très difficile à appliquer pour moi parce que je suis un peu du genre parano pour certaines choses, parce que je manque de confiance en moi parfois et ça génère pas mal de stress.⠀

Le cerveau humain a cette tendance à faire des suppositions, la plupart du temps négatives et à les voir comme la réalité.
Par exemple, ce matin tu croises ta collègue de bureau qui papote à voix basse avec un autre. Il serait humain de se dire « ils parlent de moi.. Ils savent peut-être des choses que je ne sais pas? Peut-être que je vais être virée? »
Supposition négative, qui fait que même tu en sera bientôt détrompée par la réalité, t’aura gâché la journée.
Le plus simple est de savoir communiquer, avec honnêteté, clarté et d’exprimer avec simplicité nos désirs et nos questions.
Cette façon de communiquer évite bien des drames, tristesse et stress inutile.

Petit exercice pour mettre en pratique le troisième accord :

Si l’on a l’impression que l’un de nos amis nous en veux (parce que ça fait longtemps qu’il ne nous a pas appelé par exemple) on hésite pas à ouvrir le dialogue, et à en parler avec sincérité.

Faites toujours de votre mieux

Il est résumé ainsi par l’auteur :⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
« Quelles que soient les circonstances, faites toujours de votre mieux et vous éviterez la culpabilité, la frustration et les regrets. Votre mieux peut changer d’instant en instant, il sera différent selon si vous êtes en bonne santé ou malade. »⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Ce principe est celui qui m’oblige le plus à être douce envers moi-même, à me forcer à baisser mon niveau d’exigences concernant mon travail, ma productivité mais aussi sur le fait d’être une bonne mère. Alors maintenant, plutôt que d’essayer d’être une mère parfaite ou une cheffe d’entreprise irréprochable, je préfère me dire que je vais constamment de mon mieux.⠀

Pour être heureux dans la vie, il faut se libérer de l’obligation de réussir.
La seule obligation que nous avons, c’est de faire de notre mieux.
Et pas forcément dans une logique de résultat mais surtout pour éviter les regrets, la culpabilité ou les jugements que nous pouvons avoir envers nous.
Notre objectif, c’est que ce « mieux » évolue d’instant en instant. Nous n’avons pas la même énergie tous les jours, nous devons donc adapter le curseur de notre exigence envers nous.
En cas de défaite, de baisse de régime, ou d’imperfection cela ne sert à rien de se fustiger, du moment que nous ayons fait de notre mieux.

Petit exercice pour mettre en pratique le 4ème accord :

Faire ce qu’il y a de mieux ne dépend d’aucune règle. Parfois, faire ce qu’il y-a de mieux pour soi c’est de rester dans son lit ! On essaie de remplacer « je dois faire » par « je peux faire »

Soyez sceptique, mais apprenez à écouter.

En 2010, Miguel Ruiz a sorti un cinquième accord, en collaboration avec son fils.
Cet accord porte sur le pouvoir du doute.
Doutons de nos paroles, des paroles d’autrui, car ce qui importe le plus, ce ne sont pas les mots mais l’intention qui sous tend sous ces paroles.
C’est dans cette intention que l’on trouvera la vérité.

Pour conclure

Ces quatre accords toltèques ne sont pas forcément simples à mettre en œuvre, parce qu’ils viennent déconstruire des mécanismes personnels ancrés depuis des années. Se dénigrer, penser que l’on est le centre du monde ou prendre les choses trop à cœur, être ultra concurrentiel au travail au mépris de sa propre santé par exemple.
Et comme le dit Miguel Ruiz dans son livre « Lorsque vous prendrez l’habitude de mettre en pratique ces nouveaux accords, votre mieux deviendra encore meilleur qu’il n’était. »
Si jamais cela t’intéresse, tu peux trouver des petits exercices très bien fait pour travailler sur ces quatre accords toltèques .

Vis pour toi !

0 0 votes
Évaluation de l'article

Mes derniers articles

La pression du développement personnel

La pression du développement personnel

Comme le titre l'indique, cette semaine je vais te parler de la pression qui peut s'installer lorsque l'on commence le développement personnel. Pour retrouver mon épisode de podcast relié : la...

lire plus
Légendes de Brocéliande

Légendes de Brocéliande

Cette semaine, j'ai envie de mettre encore une fois à l'honneur mon lieu de vie! Je vais te parler des légendes de Brocéliande, et plus particulièrement de la légende du Val sans retour! Tu peux...

lire plus

Tu as envie de me parler de ton (futur) projet pour qu’on lui donne ensemble une véritable âme visuelle ?

Prendre RDV pour un appel découverte ✨

Copyright © 2021

Marion PERRIN | Mentions Légales | Politique de Confidentialité | Tous droits réservés